Pour comprendre les valeurs que véhiculent le modèle coopératif, il est bon de revenir brièvement sur l’histoire des coopératives. Les premières associations coopératives voient le jour dans le courant du XIXe siècle de manière spontanée. Des pays comme la France, l’Angleterre, l’actuelle Allemagne ou encore le Danemark ont été les précurseurs de ce type de structure. A l’époque, c’est déjà pour se libérer d’une oppression économique ou sociale que les individus s’organisent. Ils trouvent leur salut en créant une entreprise commune, où tous les participants ont des droits égaux. Néanmoins, déjà à l’époque, les structures coopératives ne se limitaient pas uniquement à un aspect économique mais prenaient en charge l’éducation et l’instruction de leurs membres.

L’idée est révolutionnaire et dérangeante: l’union de consommateurs, de producteurs, d’usagers ou de prestataires de services est possible en autogestion, sur une base égalitaire et sans intervention de l’Etat ou du patronat.

De cette longue tradition résulte un héritage commun que l’on pourrait résumer en 5 points et qui guide l’action coopérative:

Un homme, une voix, quel que soit le capital détenu dans la coopérative. C’est durant les assemblées générales, rassemblant tous les coopérateurs qu’on élit et révoque les dirigeants, qu’on discute de la gestion et qu’on prend les décisions importantes.
Dans une coopérative, la masse des bénéfices et des plus values ne peut pas se répartir dans la totalité aux membres. En se retirant, on ne prend pas un morceau de la coopérative mais juste ses propres parts.
Les dirigeants de la coopérative peuvent proposer l’affectation d’une partie des bénéfices engrangés dans la constitution d’une réserve, dans la création de nouveaux projets ou en rémunérant les coopérateurs à hauteurs de 6% maximum.
Le capital n’est pas le but ultime et ne sera jamais prépondérant. La coopérative se sert du capital mais n’est pas à son service.
Aucune obligation d’entrée et aucune interdiction de sortir. Le coopérateur est libre et le restera.